Dans l’ocre du Levant

je n’emporte rien

qu’une poignée d’air

et de joie captive.

© François-Xavier Maigre, Dans la poigne du vent (Éditions Bruno Doucey, 2012)